Ice City Index du Forum
Ice City Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Entrée à Ice City
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ice City Index du Forum -> Ice City -> Niveau 0 -> Aire d'arrivée
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Voix Off
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mai 2007
Messages: 172
Localisation: Ici et partout
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鼠 Rat

MessagePosté le: Jeu 6 Déc - 19:38 (2007)    Sujet du message: Entrée à Ice City Répondre en citant

[Shui-Khan, la traduction spontanée, comme tu dis, permet que l'histoire avance. Chacun venant d'une époque et d'un pays différent, il n'y aurait pas forcément grand monde qui se comprendrait, sinon ^^

Aakesh, si je n'ai pas dit que tu ne les avais plus, c'est que tu les as encore ^^ Je ne vois pas vraiment comment la mer aurait pu te les arracher...

Petite info : Il manque des cigarettes dans le paquet. Certaines sont restées en mer et d'autres sont tombées au sol en même temps que Aakesh arrivait dans les lieux.]



Pendant que nos deux amis discutent amicalement, profitons en pour jetter un regard un peu plus attentif sur la plaie qui orne la jambe du Perse.

C'est une grande balafre allant presque de son genou à sa cheville. Elle est du côté gauche et relativement profonde. Si elle avait été laissée sans soin, elle saignerait abondemment et l'hémoragie pourrait provoquer la mort du jeune homme. D'ailleurs, il a certainement perdu beaucoup de sang dans l'océan... ou pas... Quoi qu'il en soit, à l'état "normal" elle ne serait vraiment pas belle à voir et surtout très inquiétante.

Mais elle n'est pas à l'état normal.

Comme si elle avait été cautérisée, la plaie de saigne pas. Mais ce n'est pas pour autant qu'elle est cicatrisée. Elle est encore béante mais la peau semble comme en stase, il n'y a rien qui coule et tout est propre. Au toucher, c'est hypersensible voir douloureux mais on a l'impression de toucher de la peau très jeune et fragile. Au mouvement, c'est douloureux mais supportable.

Petit à petit, avec le temps, elle va se refermer lentement comme une blessure de chat (si vous en avez déjà vu, ça cicatrise spontanément). Elle ne sera refermée que quand je le dirai.
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 6 Déc - 19:38 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Aakesh
Pirate ascendant Pervers

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2007
Messages: 20

MessagePosté le: Lun 10 Déc - 16:57 (2007)    Sujet du message: Entrée à Ice City Répondre en citant

Le chinois l’avait jaugé comme une bête curieuse, sans prononcer un traître mot à sa demande des plus polie. Aakesh le fixait de façon neutre mais il voyait claire dans les mouvements de l’autre. Il se sentait en position de supériorité d’un parce qu’il possédait une arme et de deux, il ne semblait pas blessé. Cela lui faisait deux raisons pour se montrer prudent et ne pas faire de « stupidité » comme il aime si bien le faire. Et enfin, il articula lentement une phrase de réponse. Avait-il eut peur de ne pas être compris ?

Le perse leva un sourcil intrigué et surtout, interrogateur car à priori, il ne savait pas ce qu’était une cigarette… Quelle utilité, hein ? Pas grand chose parce que théoriquement, le tabac avait prit l’eau et il devait être infect à fumer cependant, c’était tout ce qu’il allait avoir et puis… Avoir ce goût infect sur les lèvres lui prouverait qu’il a bien sombré dans l’eau avant de se retrouver ici. Aakesh ne comprenait vraiment pas comment il avait atterri ici… Avait-il rêvé de ce naufrage ? Le jeune homme était persuadé de connaître les bonnes réponses, il voulait juste la confirmation.

Ensuite, le chinois lui demanda sa carte d’identité et son carnet de voyage. Cela lui tira un rire amusé et… un petit peu nerveux. Aakesh se reprit bien vite pour ne pas irriter son vis à vis mais c’était plus fort que lui, les mots sortirent tout seul de sa bouche sans qu’il en pèse le pour et le contre.


-« Tu exiges ? » Reprit-il en riant. « A voir te voir ainsi, on dirait que tu en sais tout autant que moi sur cet endroit. Il faut vraiment avoir la frousse pour menacer un blessé qui plus est, le seul autre être humain entre ses quatre murs. »

Le perse lui adressa un sourire ironique puis rejeta un de ses mèches en arrière, dévoilant son œil vert émeraude avant de se pencher un peu plus sur la jolie plaie béante sur sa jambe gauche. Une grimace étira les fins traits halés de son visage. Ce n’était pas beau à voir… Mais cela ne saignait pas, c’était déjà cela. Il écarta comme il faut les lambeaux de tissu noir de son baggy pour que cela ne touche pas la plaie, l’effleurant pour tester… C’était douloureux mais il avait connut pire. Il pourrait sans doute se lever mais avec douceur…

-« Les cigarettes ça se fume ! » Fit-il sans le regarder pour répondre à sa première question.

Il essaya de rapatrier sa jambe vers lui, pour voir s’il pourrait se lever, une douleur lui tirant une légère grimace avant qu’il ne repose sa jambe sur le sol, un peu dépité par cette blessure dont il ne se souvenait pas durant sa noyade…
Revenir en haut
Shui-Khan
Prince de Chine

Hors ligne

Inscrit le: 28 Nov 2007
Messages: 21
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 牛 Buffle

MessagePosté le: Lun 10 Déc - 17:55 (2007)    Sujet du message: Entrée à Ice City Répondre en citant

[HRP : Voui, je sais Voix Off et je comprend bien, mais c’est juste qu’en créant Shui-Khan, je m’étais amusée à m’imaginer le jouer comme quelqu’un de parfaitement incompréhensible qui serait réduit à communiquer avec les autres en se prenant pour le Mime Marceau ! Ca aurait un peu cassé son ego de petit prince ! XD ]

Shui-Khan continua de scruter l’étranger avec méfiance et se raidit sensiblement, fronça davantage les sourcils lorsque ses mots furent accueillis par l’hilarité du nouveau venu. Le chinois n’avait pas eu l’impression, en les prononçant, que ses paroles pouvaient être sujettes au rire. Ce barbare manquait singulièrement de savoir-vivre et de bonnes manières. Le chinois se retint de lui enseigner, à coups d’épée, comment se comporter face à un prince et préféra se concentrer sur la traduction qui résonnait dans son esprit. Un phénomène magique, sans aucun doute, mais très pratique…

Le petit discours ironique que lui tint le nouveau venu ne l’aida pas à se calmer. Il lui manquait singulièrement de respect, l’accusait d’avoir peur et lui désobéissait en ne lui révélant ni son nom, ni son origine. Mais comme ce barbare le disait si bien, ils étaient seuls (du moins, ça en avait tout l’air) dans cet endroit et ils ignoraient encore tous deux ce à quoi ils devraient faire face. Après tout, si l’hypothèse de Shui-Khan était exacte, et elle l’était, à n’en point douter, ils devaient se trouver dans l’estomac d’un monstre. Donc ils rencontreraient certainement quelques difficultés à en sortir, et l’aide d’un barbare, même blessée, pourrait s’avérer utile. Peut-être.

Le jeune prince s’efforçait donc de rester serein face à l’incorrection de son compagnon d’infortune. Bien entendu, il pourrait lui clouer le bec et se faire immédiatement obéir en lui révélant qui il était réellement, mais… Dans la mesure où il ignorait tout du nouvel arrivant, il valait mieux garder son statut de prince incognito. Après tout, cet homme était peut-être à la solde de l’empereur actuel ? Ou bien des mandchoues ? Ca semblait peu probable quand on l’observait, mais il ne devait écarter aucune hypothèse.

Voilà pourquoi Shui-Khan décida de faire preuve d’une très grande clémence et de fermer les yeux sur l’impolitesse de son compagnon d’infortune. Il ne bougea pas pendant quelques dizaines de secondes supplémentaires, durant lesquelles il se contenta d’observer le brun, avec l’air de peser le pour et le contre. Il nota une nouvelle fois ce surprenant œil vert qu’il entraperçut lorsque le barbare repoussa ses cheveux et se pencha pour observer sa blessure. La réponse qu’il obtint à propos de ces fameuses "cigarettes" le poussa à leur jeter un nouveau coup d’œil. Elles paraissaient inoffensives. Il jeta donc le paquet en direction de l’homme dans un mouvement dédaigneux, avant de rengainer son épée dans ce qui lui servait désormais de fourreau.

Shui-Khan se rapprocha de quelques pas et baissa son regard un rien méprisant sur le blessé. Avec une plaie de cette taille, il doutait de son utilité. Le barbare serait même davantage un boulet qu’autre chose, mais c’était le premier être humain qu’il voyait en ces lieux – une rencontre inespérée – et peut-être même le dernier. Et puis, s’il se révélait dangereux ou trop encombrant, il suffirait au prince de lui trancher la tête d’un coup d’épée. Après une nouvelle hésitation, et en réprimant une grimace de dégoût, le chinois, dans son infinie miséricorde, lui tendit la main :


"Tu as peut-être besoin d’aide, pour te relever ?"
_________________
"Servir un prince, c'est comme dormir avec un tigre." Proverbe Chinois
Revenir en haut
Aakesh
Pirate ascendant Pervers

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2007
Messages: 20

MessagePosté le: Mer 12 Déc - 22:20 (2007)    Sujet du message: Entrée à Ice City Répondre en citant

Aakesh posa son regard sur le paquet de cigarette lorsque le chinois le lui envoyait comme si c’était la peste que contenait cette boite de carton fin. Il le ramassa d’un geste souple mais lent pour ne pas faire de faux mouvements. D’un coup d’œil il vit que son briquet avait survécu et était toujours logé dans le paquet, plaqué contre la couche de papier brillant et… Il lui restait en tout et pour tout six cigarettes dans un état… Elles avaient été mouillées mais semblaient étrangement sèches… Est-ce que cela allait être fumable ? Le perse en doutait fortement, du moins, c’est ce qu’il voulait vérifier. Mais il n’eut pas vraiment le temps à vrai dire car le chinois s’était rapproché et lui tendait la main pour l’aider. Ah ?

Son regard étrange fixa l’étranger d’un air soupçonneux car il n’y avait pas deux minutes, il le prenait de haut comme un sous-fifre. Sa raison avait-elle cogité pour lui faire comprendre que tuer ou se mettre à dos la seule autre présence vivante en ce lieu n’était pas une bonne chose ?


-« Je veux bien ! »

Il leva son bras libre pour se saisir avec fermeté de la main du chinois et il se leva, aider de ce dernier pour se mettre debout. Une grimace de douleur étira ses fins traits mais une fois sa jambe tendu et qu’il tenait debout, cela allait beaucoup mieux. Il testa sa jambe et marcha un peu. Aakesh constata que cela lui tirait un peu la peau mais il pouvait marché… Lentement, pas de mouvement brusque pour le moment, mais il n’était pas un boulet à ce traîner. Ah ça non jamais ! La blessure ne s’était pas non plus remise à saigner ce qui était très bon signe… Mais quand se refermerait-elle ? Mystère…

Le perse posa de nouveau son regard sur son compagnon d’infortune après avoir tester sa jambe tout seul comme un grand. Le chinois cachait bien son jeu derrière ces apparats qui prenaient du volume. Il avait tout de même une sacrée poigne… Il devait se montrer prudent et continuer de jouer les blessés inoffensifs ? Pas sur que cela marche indéfiniment mais suffisamment pour savoir de quoi était capable son vis à vis.


-« Je m’appelle Aakesh » Fit-il avec un sourire un peu charmeur. « Et tu es ? »

Lui décider de ce qu’il veut bien donner quand il veut ? A peine ! C’était des présentations plus normales que de se retrouver avec une épée sous la gorge et un regard hautain au possible. Ce genre de personnage, il les traînait dans la boue, les faisant passé pour des moins que rien avant de les réduire au silence. En générale, cela ne faisait de mal à personne de voir un petit snobinard disparaître de la surface de la terre, surtout dans le monde ou il vivait.
Revenir en haut
Shui-Khan
Prince de Chine

Hors ligne

Inscrit le: 28 Nov 2007
Messages: 21
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 牛 Buffle

MessagePosté le: Jeu 13 Déc - 12:06 (2007)    Sujet du message: Entrée à Ice City Répondre en citant

Lorsque l'étranger se releva, il ne fut pas le seul à grimacer. Shui-Khan constatait de visu ce qu'il avait déjà soupçonné lorsque le barbare s'était redressé en position assise sur le sol : il était très grand. Presque un géant, selon les normes de l'époque et du pays du jeune asiatique. Il le dépassait d'une bonne tête et le prince se sentit d'autant plus irrité par cet homme. Il décrèta en lui-même qu'il ne lui plaisait décidément pas du tout, mais il ne pouvait décemment pas faire le difficile, compte tenu de l'endroit et de la sitution dans lesquels ils se trouvaient tous les deux. Il avait écopé d'un drôle de compagnon d'infortune, il n'avait plus qu'à espérer que ce dernier saurait se rendre utile et apprenne quelques notions de respect et de bonne conduite au contact du prince.

Shui-Khan relâcha la main du barbare dès que celui-ci fut debout. Il n'avait pas vraiment besoin de prolonger le contact... Il planta ses yeux avec défit et hauteur dans ceux de l'étranger, parvenant presque, par la force incommensurable de son ego et de sa confiance en soi, à faire oublier leur différence de taille. Ce fut ce moment que le nouvel arrivant choisit pour enfin se présenter. Un coin de la bouche du prince se retroussa en un rictus condescendant. C'était bien un nom de barbare, aux sonorités dures et coupantes comme des lames. Les lèvres du chinois remuèrent silencieusement tandis qu'il s'entraînait mentalement à retenir et reproduire ce nom.

De son côté, devait-il lui donner son vrai nom ? Il préférait garder son identité secrète mais... le manteau, même en lambeau, qu'il portait toujours, était une identification parfaitement claire de son statut, n'est-ce pas ? Même pour un barbare, tel que ce... Hakeitsh. Le jaune était la couleur de l'empereur en Chine, il était donc évident qu'il faisait au moins parti de la famille royale. Dérogeant à la règle de précaution qu'il s'était lui-même fixée, le jeune homme décida de révéler sa véritable identité. Il redressa le menton avec fierté, et parvint à toiser l'étranger de haut tout en le regardant par en-dessous, un exploit que ne pouvait réaliser qu'une personne à l'ego surdimentionné.


"Tu as devant toi Shui-Khan, prince du clan Yà Jun et futur monarque de l'Empire du Milieu !", déclara-t-il en bombant le torse.

Puis le jeune homme se détourna, un petit sourire satisfait ourlant ses lèvres. Il allait laisser cet impudent baigner dans la stupéfaction, prendre peu à peu conscience de l'inacceptable impolitesse dont il avait fait preuve envers le prince, et se prosterner à terre en implorant sa miséricorde. Pendant ce temps, il fit mine d'inspecter les lieux avec nonchalance, mais comme aucun "pitié" ne parvenait à ses oreilles, et comme aucune bouche ne venait embrasser son pied avec révération, il en déduit avec un froncement de sourcil furieux que le barbare ne comptait pas lui témoigner la moindre marque de respect due à son rang.


"Hakeitsh...", siffla-t-il en se retournant de nouveau vers l'étranger avant de poursuivre sur le ton qu'on employait généralement pour s'adresser aux jeunes enfants ou aux simples d'esprit. "Tu dois te prosterner devant moi..."

De son index, il pointa le sol lumineux avec insistance et lui lança un coup d'oeil significatif pour appuyer ses paroles. Peut-être le barbare n'avait pas su comment se comporter face à lui, ni comment lui montrer son respect, ou lui jurer allégeance... Mais à voir son air, il en doutait très fortement...
_________________
"Servir un prince, c'est comme dormir avec un tigre." Proverbe Chinois
Revenir en haut
Aakesh
Pirate ascendant Pervers

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2007
Messages: 20

MessagePosté le: Mar 18 Déc - 19:57 (2007)    Sujet du message: Entrée à Ice City Répondre en citant

Aakesh le fixa un moment de sa hauteur… Le chinois était vraiment plus petit que lui mais cela ne l’empêchait pas de le toiser avec son regard ébène, fière comme un coq. Le faite qu’il se présente semblait satisfaire cet étrange personnage et le perse fit couler son regard sur sa silhouette de façon plus appréciatrice… Pour ce qu’il apercevait, le jeune chinois devait être appétissant. Des membres fins mais musclés… Cela ne faisait aucun doute que sans cette armure encombrante sur lui, il devait être redoutablement rapide. Le perse devait se méfier car il était rapide mais sans doute pas comme son camarade d’infortune, lui il était plutôt du genre à taper dans le tas. Une force bien plus brute de décoffrage…

Le perse se pencha un peu pour arranger les lambeau de son baggy, histoire que les morceaux de tissus qui pendouillaient soit accroché ensemble en une nœud plutôt que libre et qu’ils effleurent sa blessure. Il avait pourtant bien vu que le chinois le toisait de sa petite taille, son regard fier, bombant le torse comme ce qui allait suivre était d’une importance capitale. Effectivement, il se présenta, lui donnant son nom et son prénom ainsi que son rang ? Un prince, rien que cela ?

Ils étaient donc de deux mondes différents ? Où c’était seulement les époques ? Le grand brun se posait des questions tandis que le petit prince lui tourna le dos, de manière fière et avec un sourire en coin. Aakesh ne voyait pas ce qui le faisait sourire de la sorte et se contenta de réfléchir à ces hypothèses. Celle qui lui paraissait la plus plausible, c’étaient les époques différentes… L’hypothèse d’autres mondes était bien plus farfelue que la première. Son regard avait dérivé dans la pièce nue de toute objet puis le couloir éclairé plus loin d’une lueur de couleur différente avant de revenir sur le chinois à cause de la sonorité de son prénom divinement écorchée ? Et puis ces mots… Il eut un blanc puis juste après le perse éclata de rire.

C’était donc ça le petit côté « je me prends pour ton supérieur et je te regarde de haut ». Le perse du calmer son fou rire pour ne pas de faire mal à la jambe bien que ce n’était pas vraiment le cas, cela le tirait juste un peu mais c’était supportable maintenant que ses muscles s’étaient détendu.


-« C’est ça oui mon p’tit Shui-Khan ! »

Sa voix s’était fait moqueuse au possible lorsqu’il lui avait dit cette phrase et ce petit sobriquet… Qui serait le premier d’une longue liste à venir ?

-« Tu n’es plus dans ton pays, tu n’es rien du tout, comme moi dans ce lieu inconnu ! Et ce n’est pas la peine de monter sur tes grands airs. Tu n’es pas celui qui mettra à terre A-A-K-E-S-H », épela-t-il pour le chinois qui semblait avoir du mal. « Le plus grand des Pirates ne serre que lui-même ! »

Et le perse ce permit de le toiser de son regard supérieur et fier, un sourire moqueur aux coins des lèvres, son regard coulant sur lui comme s’il matait une proie intéressante pour passé une nuit en bonne compagnie.
En plus, il était blessé à la jambe et il lui demandait de s’agenouiller, il était vraiment imbu de sa personne pour demander une telle chose… Ce petit chinois n’avait rien d’autre que son ego dans son cerveau on dirait.
Revenir en haut
Shui-Khan
Prince de Chine

Hors ligne

Inscrit le: 28 Nov 2007
Messages: 21
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 牛 Buffle

MessagePosté le: Mer 26 Déc - 23:02 (2007)    Sujet du message: Entrée à Ice City Répondre en citant

Shui-Khan n'avait pas pensé une seule seconde qu'exiger du barbare que celui-ci s'agenouille devant lui pour lui pourrait forcer sur sa jambe blessée. Il avait tout simplement mis cette plaie de côté dans son esprit. La vie était une question de priorité n'est-ce pas ? Si votre maison prenait feu, vous n'hésiteriez pas une seule seconde à en sortir, même si vous étiez malade, nu et qu'il neigeait dehors. Ca tombait sous le sens ! Hé bien, de la même manière, même un blessé devrait pouvoir surmonter n'importe quelle douleur ou incapacité physique pour pouvoir se prosterner devant un prince de l'Empire du Milieu ! C'était au monarque de faire preuve de clémence et d'accorder à son sujet le droit de retser debout ou assis pour préserver sa santé. Et bien entendu, le jeune Chinois lui aurait volontiers donné la permission de ne pas s'agenouiller, seulement voilà, sur le coup, il n'avait plus pensé à cette vilaine blessure à la cuisse. L'habitude du protocole, tout ça tout ça... Il avait le droit d'être distrait, non ?

En revanche, Aakesh n'avait certainement pas le droit de lui manquer de respect de cette manière ! Son comportement tout entier n'était qu'insolence, à la limite du supportable, depuis la façon dont il le fixait avec ce petit sourire agaçant, jusqu'à son attitude nonchalance qui le poussait à s'occuper de sa tenue en l'ignorant royalement, en passant par son incroyable aplomb alors qu'il lui annonçait avec fierté qu'il était pirate ! A ses mots, Shui-Khan eut un mouvement de recul et posa immédiatement la main sur le pommeau de son épée, prêt à dégainer au moindre geste suspect. Dire qu'il était coincé avec un brigand de la pire espèce dans un endroit complètement inconnu ! Nul doute que ce barbare allait profiter de la nuit pour le détrousser ! Ou l'égorger !

Mais pour le moment, Aakesh - dire qu'il avait eu l'impudence de corriger la prononciation du jeune prince ! un comble ! - se contentait de rester immobile en le toisant, d'un air qui déplaisait très fortement au jeune homme. Il avait l'impression, au regard posé sur lui, que le pirate prévoyait quelque tour pendable à lui faire subir, et cette impression avait le goût désagréable d'une prémonition. Fronçant les sourcils, et essuyant avec dégoût sur son manteau en loques la main qu'il avait tendue à l'étranger pour l'aider à se relever, le prince se détourna de lui et préféra l'ignorer, pour consacrer son temps et son énergie à l'inspection de la salle.


"De toutes les personnes qui vivent dans ce monde, il a fallu que je tombe sur un brigand de ton espèce !", cracha-t-il en promenant son regard sur la pièce étrange, avant de poursuivre, en soupirant : "J'imagine que je ne peux pas choisir mon compagnon d'infortune. Tache au moins de te comporter sans trop de sauvagerie, et ne t'avise pas d'essayer de me voler ou de me tuer, ou je devrais te punir..."

Le jeune Chinois devait se faire fureur pour ne pas appliquer la sentence immédiatement. Shui-Khan feignait de prendre la nouvelle avec indifférence et de se consacrer à l'inspection de la salle. Mais intérieurement, il bouillait, et ses poings crispés en étaient un indice. Il ne supportait pas cette insolence dont Aakesh avait fait preuve, mais plus que tout, il brûlait de trancher la gorge de ce pirate, étranger qui plus est ! Irrespectueux, étranger, voleur et certainement tueur - il s'agissait de deux fonctions inhérentes à la profession de pirate - cet homme cumulait toutes les tares ! Il vaudrait certainement mieux qu'il s'en débarrasse tout de suite, seulement... malgré tout, le prince répugnait à se débarrasser du seul autre humain qu'il avait rencontré pour le moment dans cet... endroit. Peut-être allaient-ils croiser la route d'autres rescapés, mais si ça n'était pas le cas, il vallait mieux qu'ils restent ensembles...

C'était l'unique raison qui retenait sa main. Mais elle pourrait très rapidement disparaître si le comportement du pirate continuait de lui taper sur le système.

Shui-Khan préféra mettre de côté ces réflexions ennuyantes pour le moment, et choisit de se concentrer sur l'inspection de la salle. Le couloir près d'eux s'était teinté d'une lumière bleue lorsque Aakesh était arrivé. Il aurait pu croire que des gens arrivaient dans leur direction, mais rien ne s'était produit. Il n'y connaissait strictement rien à cette technologie, mais il subodorait que c'était le même genre de lumière "vivante" mais innoffensive qui suivait chacun de leurs pas. Dans ce cas, peut-être que...

Le Chinois descendit lestement du socle central pour s'approcher précautionneusement, comme un chasseur de sa proie, du couloir à droite de celui allumé en bleu. Dès qu'il fut assez près, les murs irradièrent d'une lumière rouge vive et il fit un petit bond en arrière avant de l'inspecter d'un oeil critique et suspicieux. Il continua ensuite son chemin autour de la pièce. Les deux autres couloirs s'allumèrent successivement et respectivement en vert, puis en jaune. Shui-Khan fronça les sourcils. Cet endroit était de plus en plus bizarre et il commençait à douter de son hypothèse de monstre marin. Mais dans ce cas-là... Où était-il ?

_________________
"Servir un prince, c'est comme dormir avec un tigre." Proverbe Chinois
Revenir en haut
Anthony Céliande
Accès Niveau 0

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2007
Messages: 8

MessagePosté le: Ven 4 Jan - 20:20 (2008)    Sujet du message: Entrée à Ice City Répondre en citant

Alors que strictement rien ne le laissait présager, l'aire d'arrivée fut à nouveau brusquement éclairé par cette lumière blanche aveuglante. Pendant quelques instants, il n'y eut que cela puis vint le fracas assourdissant qui se répercuta entre les murs alors que la luminosité s'affaiblissait lentement. Lorsqu'il fut possible de voir à nouveau, un corps flottait à quelques mètres de hauteur auréolé du reste de cette lumière, à moins que cela en soit une toute autre. Puis le silence reprenant ses droits, le corps fut 'descendu' pour se poser doucement en plein centre de la plateforme. La lumière toujours aussi blanche et froide subsista encore quelques instants pour progressivement s'éteindre, laissant la pièce à son état originale. Si on ne comptait évidemment pas le nouvel ajout qui avait été fait à celle-ci. Un jeune homme aux cheveux décoiffés, avec sa chemise et son pantalon un peu déchirés mais totalement secs et détail encore plus surprenant, toujours ses lunettes sur le nez. Jeune homme qui commença rapidement à donner des signes de réveil.




Où je suis ?... Je n'en sais strictement rien. Ce qu'il m'est arrivé ? C'est encore un peu vague et flou... Ah oui ! Le bateau, mon père, sa dinde de femme et les poules caquetantes de demi-soeurs. Et la fameuse sortie en mer hebdomadaire pour m'aider à corriger mon mal de mer. La bonne blague ! En attendant, c'est bien calme ici... Ils sont où les gloussements et ricanements des bons américains moyens ? Bon, on va commencer par ouvrir un oeil, pas trop grand non plus des fois que tout me sauterait au visage...

Mais qu'est-ce que c'est que ce truc ?!! Pour le coup, j'en ai ouvert mes deux yeux -oh joie, j'avais toujours mes lunettes que je remontais sur mon nez d'un geste précis et habitué de l'index- et je me suis assis ! Et là, tout m'est revenu... Ce calme, bien trop calme, limite oppressant -un peu comme ici d'ailleurs- et... La noyade ? Mais je ne sais pas nager ! On m'a récupéré ?... Et puis c'est quoi ici ? Un nouvel hôpital version film apocalyptique américain ? Genre nous sommes les plus forts, nous avons encore sauvé le monde ! Ouais devant un cheeseburger et un grand coca... Le seul truc positif, c'est que je suis de toute évidence débarrassé de mes américain moyens. Ca, c'est plutôt cool ! Quand au reste... C'est space quand même. Bon c'est pas le tout mais va falloir que je rentre en communication avec les deux hurluberlus qui sont aussi ici. Pourtant, ils n'étaient pas sur le bateau eux !

"Hey ! Vous pourriez me dire ce que je fout ici ? Et on est où d'abord ? On dirait un décor de film votre truc !"

C'est en me levant que je me rendis compte de l'état dans lequel j'étais. Je replaçais correctement ma chemise dans mon pantalon, ou du moins le plus correctement possible vu l'état de mes affaires, et ce faisant je mis la main sur mon portable. Pour le coup, j'en aurais presque bénit mon père. Presque ! Et évidemment, après maintes manipulations dans tous les sens, ce truc refusa de fonctionner... Fallait pas chercher, il n'avait pas apprécié son petit plongeon dans l'eau salé. Remarque, moi non plus ! Continuant à faire le tour de mes poches, je retrouvais avec joie mon précieux couteau suisse et mes plaquettes de médicaments totalement inefficaces. Et eux aussi n'avaient guère apprécié la baignade forcée. Renfournant le tout au fond de ma poche de pantalon, je me décidais enfin à quitter mon piedestal pour rejoindre les deux autres. Un chinois à l'air malaimable, costumé en je ne sais pas quoi et le détail qui tue, avec... Une épée ?! Le second n'étant guère plus avenant même s'il avait le bon goût d'être habillé normalement lui. Bien que son état général aurait presque rendu ma propre tenue de parfaitement correcte... En résumé, super la compagnie ! Mais bon, au moins je ne suis pas seul dans toute cette merde...

C'est alors qu'une chose attira mon attention, et non je ne suis pas long à la détente ! Commencez par survivre à une noyade en plein océan et attérrir sur un plateau de cinéma totalement inconnu et quasiment désert, et on en reparlera ensuite ! Donc là où se tenait le figurant, bah oui le chinois avec son costume d'époque qui avait connu la guerre, une lumière jaune s'était allumée éclairant un long couloir... Qu'est-ce qu'était que ça encore ?

"hey ! Toi le samouraï ou quoi que tu sois, tu sais ce qui se passe ici ? Pour porter un tel costume, tu dois forcément savoir ! J'ai jamais demandé à faire du cinéma moi... C'est pas parce que je sors soi-disant d'une famille de bons américains moyens, qu'il faut mettre tout le monde dans le même panier ! Je suis français moi ! Et on fait des films intelligents en France ! C'est sur qu'il faut un peu plus réfléchir mais bon..."

Et alors que je prenais la mesure de l'environnement, je m'approcha d'un des couloirs qui ne s'alluma pas en jaune mais en vert lui ! Allons bon... Evidemment un long couloir avec aucunes indications données. Pas même une simple pancarte indiquant les toilettes. Nooon, ça aurait été bien trop simple ! Plongeant les mains dans mes poches, je tentais de comprendre. Oui, il devait forcément y avoir une logique quelconque dans tout ça, c'était obligé ! Sauf que je ne le sentais vraiment pas tout ça, mais alors vraiment pas...

"Dites, je crois bien qu'il va falloir se serrer les coudes là. Et pas qu'un peu ! Au fait, je suis Anthony Céliande, français pas américain hein ! Et vous ? Et puis... C'est quoi cette tenue ?! Parce que si c'est un plateau de cinéma ici, moi je suis La Petite Sirène. Tu t'es fait avoir vieux, faudra repasser pour la nomination aux oscars !"

Mais même là, ça clochait. En fait, rien n'était logique depuis que je m'étais réveillé ici. Et ça, j'aimais pas. Pas du tout même !
Revenir en haut
Aakesh
Pirate ascendant Pervers

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2007
Messages: 20

MessagePosté le: Dim 6 Jan - 20:43 (2008)    Sujet du message: Entrée à Ice City Répondre en citant

Aakesh le suivit du regard lorsqu’il descendit de l’estrade pour aller vers les couloirs. Ses poings étaient serrés, sa démarche sévère, son visage fermé et contrarié. Le petit chinois semblait très susceptible sur le protocole… Un sourire satisfait avait étiré les lèvres du pirate qui reluquait tranquillement son compagnon ressemblant de plus en plus à un lion en cage. Il allait faire un effort et ne pas l’énerver davantage, histoire de ne pas dévoiler tout de suite ce qu’une des poches de son baggy cachait encore à son plus grand bonheur.

Il se déplaça doucement pour descendre lui aussi de l’estrade de lumière, l’observant avant de porter son regard sur les couloirs qui s’étaient allumés successivement après le passage de Shui-Khan. Etrangement, la lumière du socle ne partit pas lorsqu’il fut en bas, après quelques efforts à cause de sa blessure qui avait tiré sa peau ouverte. Une grimasse de douleur était passé sur son visage avant qu’il n’observe les couloirs et il se dirigea vers l’un d’eux, de préférence vers le Grande Prince des lieux même s’il ne connaissait pas le domaine. La lumière émanait du mur aussi naturellement qu’une lampe… Le perse était habitué à la technologie, il l’avait côtoyer, bidouiller, surpasser même mais là. Cette technologie lui était inconnue purement et simplement. Il porta avec précaution une main vers le mur allumé d’une lumière bleue pour sentir si une chaleur s’en dégageait. Histoire de savoir si c’était des ampoules derrières, on ne savait jamais, non ?

Autant le mur suffisait à éclairer une bonne portion du couloir, autant il était froid comme le fer… Aakesh posa lentement sa main dessus pour en caresser la texture, douce, comme une sorte de pierre mais… Non, c’était bien différent. C’était presque velouté, une matière assez fine pour laisser passer à travers ce mur opaque des rayons de lumières inconnues. Il tenta d’appuyer dessus car la matière se prêtait presque à être molle mais rien ne bougea. Le grand brun se tourna pour fixer son compagnon d’infortune.


-« Peut-être devrions-nous. »

Il ne finit pas sa phrase, son regard s’était posé sur le socle de lumière ou il avait été quelques minutes plus tôt et il y vit apparaître un nouveau corps, aussi mystérieusement que lui avait débarqué à priori. Une autre personne ? Le perse délaissa le mur, sa main glissant contre sans le faire exprès et se rapprocha du socle lumineux, jetant un regard vers Shui-khan pour guetter ses réactions. Il était plutôt du genre à sauter au plafond lorsque quelque chose qu’il ne connaissait pas arrivait et s’il pointait son épée sous le cou du gamin, à priori hein, il le plaignait. Mais ce nouvel arrivant eut semble-t-il moins de difficulté que lui à se réveiller et sauter en bas du piédestal pour se diriger vers le chinois en lui parlant d’une manière des plus grossière et des plus familière qui soit. Comment ça il pouvait parler ? Le Pirate savait y faire quand il le voulait, c’était une question de volonté.

Apparemment, il se croyait sur un plateau de télévision ou de film, déblatérant à une vitesse incroyable des questions à Shui-khan qui n’avait bien entendu aucune des réponses et encore moins les connaissances pour répondre au gosse. Ou parce que maintenant qu’il le voyait debout et habillé avec sa chemise et son jean, ses petites lunettes sur le pif, aucun doute qu’il devait être un fils à papa et pas très vieux… Génial, il était le seul pourri du groupe ? Aakesh se rapprocha, son regard étrange se posant sur le chinois comme pour lui dire silencieusement de ne pas s’emballer.


-« Réfléchit un peu à ce qui t’es arrivé avant d’atterrir ici et tu sauras que tu n’es pas sur un plateau de télévision, gamin ! » Fit-il d’une voix cassante et le regard sévère.

Lui, il avait aussi retourné la situation sous tous les angles et il savait qu’il serait mort s’il n’était pas tombé ici. La sensation de l’eau qui envahit vos poumons, même une fois, cela ne s’oublie pas… Ni la mort que vous avez frôlé de très près.


-« Et puis évite d’inonder de question notre Prince Bambou » Continua-t-il en désignant le chinois. « Il n’a pas les réponses, pas plus que moi d’ailleurs mais combiné avec le manque de respect et de politesse, ça le met en rogne ! »

Le grand brun fit un clin d’œil amusé au gamin avant de porter son regard sur le chinois, histoire de paré une éventuelle attaque surprise de son katana…

-« Peut-être pourrions-nous emprunter un couloir pour visiter cet endroit un peu plus ? » Lâcha-t-il avec un soupire.

Mais étrangement, il sentait que le chinois allait s’emballer… Lui n’avait rien fait !
Revenir en haut
Shui-Khan
Prince de Chine

Hors ligne

Inscrit le: 28 Nov 2007
Messages: 21
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 牛 Buffle

MessagePosté le: Lun 14 Jan - 18:04 (2008)    Sujet du message: Entrée à Ice City Répondre en citant

[Je fais un trou dans mes partiels et révisions pour venir répondre ! Pas bien, mais je n’allais pas vous faire poireauter… ^^ ]

Shui-Khan se détourna de l’inspection des murs du couloir jaune lorsque Aakesh se rapprocha de lui, de toute évidence dans le même but. Du moins, c’était ce que l’attitude du pirate laissait entendre, mais on n’était jamais sûr de rien avec ces brigands sans scrupules. Le jeune homme préféra s’écarter de quelques pas pour maintenir une distance de sécurité minimale entre lui et le barbare, et darda sur lui ses prunelles d’onyx afin de suivre le moindre de ses mouvements. S’il décidait d’épargner la vie de cet étranger aux yeux bizarres et à l’attitude plus qu’agaçante, il lui faudrait le surveiller de très près et se méfier du moindre de ses gestes.

Le prince fixa donc son compagnon d’infortune et l’observa alors qu’il observait le mur du couloir. C’était au moins en faveur d’Aakesh, ce dernier semblait aussi inaccoutumé que Shui-Khan à ce genre d’endroit. Comment avaient-ils pu, tous les deux, atterrir dans un tel endroit, à très peu de temps d’intervalle, alors qu’ils venaient de lieux si éloignés l’un de l’autre ?

Le Chinois interrompit ses pensées pour se concentrer de nouveau sur le pirate qui, son inspection terminée, se tournait vers lui pour lui adresser la parole avec toujours autant de nonchalance. Aakesh était-il incapable d’y mettre les formes ? Le jeune prince avait pourtant bien précisé quel était son rang, et même si ce barbare était un brigand de la pire espèce, Shui-Khan avait une prestance naturelle et pouvait se targuer d’un pédigré qui forceraient en toute logique le respect de n’importe qui. Mais l’étranger semblait dénué de la moindre notion de politesse et d’étiquette. Dire que, si le prince avait pu accéder au trône qui lui revenait de droit, cet impudent n’aurait jamais eu ne serait-ce que le droit de lever le regard sur lui…

Mais Shui-Khan eut subitement un tout autre problème sur les bras qui lui fit immédiatement oublier ces questions de savoir-vivre – qu’il lui faudrait inculquer au barbare. En effet, le milieu de la pièce venait de nouveau de s’illuminer et le prince dut lever le bras pour se protéger les yeux de la lumière éblouissante et entrapercevoir l’ombre d’un corps qui descendait avec lenteur sur le socle. Encore un nouvel arrivant ? Finalement, si la pièce se remplissait à ce rythme, peut-être pourrait-il se permettre de décapiter Aakesh pour son insolence… Après tout, il n’aurait pas de scrupules à se débarrasser du seul autre être humain qu’il avait croisé dans cet endroit étrange, puisqu’ils étaient déjà trois.

Mais Shui-Khan revit immédiatement son jugement, car dès que le jeune homme fraîchement débarqué d’on ne savait où se mit à parler, il le trouva aussitôt insupportable. Peut-être devrait-il attendre avant de déterminer qui de ces deux zouaves était le plus agaçant pour ensuite le punir comme il le méritait et garder l’autre comme serviteur. Oui, à peine arrivé, ce "Anntonnii Tséliiannte" avait battu le record d’Aakesh et s’était vu, dès l’instant où il avait ouvert la bouche, attribué l’étiquette de parasite.

Il fallait dire qu’il avait commencé très fort. Des deux individus présents dans la pièce, il avait fallu que ce nouveau venu choisisse de venir apostropher, encore une fois de manière très peu conventionnelle et particulièrement agaçant pour quelqu’un habitué au respect du à son rang, le Chinois. Mais en plus de cela, il avait eu la maladresse de le prendre pour un Nippon, en le traitant de samouraï. Cette appellation avait eu le don de faire tiquer Shui-Khan. Ce type le prenait pour un de ces barbares d’Outre-Mer qui débarquaient régulièrement sur les rivages de son Empire sacré pour grappiller quelques bouts de terrain avant d’être balayés par les soldats de l’empereur. C’était une insulte ! Et les insultes se devaient d’être réparées…

Shui-Khan s’apprêtait à dégainer pour laver son honneur dans le sang, sa main était déjà crispée sur le pommeau de son épée, mais Aakesh intervint. Apparemment, ces deux-là se comprenaient un tant soit peu, puisqu’ils utilisaient les mêmes termes qui restaient totalement obscures pour le Chinois : "télévision", "cinéma"… C’était quoi tout ça ? Ce langage incompréhensible détourna un instant le prince de ses envies de meurtre… jusqu’à ce que le pirate ait un mot de trop.

Posément, l’air parfaitement calme alors qu’il bouillait littéralement à l’intérieur, Shui-Khan fit deux pas en arrière pour avoir de la place et, lentement, tira son épée hors de ce qui restait de son fourreau. "Samouraï"… "Prince bambou"… Lequel de ces deux parasites irrespectueux allait-il être puni en premier. Un sourire de très mauvais augure fendit la figure du jeune homme et ses yeux noirs se plissèrent d’un air menaçant.


"Il me semble qu’aucun de vous deux ne sache vraiment ce que signifie le mot respect. Je me demande si vous couper la langue suffira à vous apprendre cette notion, ou bien si votre cas est tellement désespéré qu’il mérite la mort…"

Le ton employé laissait clairement entendre que ce n’était pas une plaisanterie et que Shui-Khan se posait réellement cette épineuse question…

_________________
"Servir un prince, c'est comme dormir avec un tigre." Proverbe Chinois
Revenir en haut
Anthony Céliande
Accès Niveau 0

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2007
Messages: 8

MessagePosté le: Mar 15 Jan - 17:46 (2008)    Sujet du message: Entrée à Ice City Répondre en citant

[Je passe au 'il', ça fait bizarre d'être le seul au 'je']


La seule réaction qu'obtint le samouraï ou il ne savait quoi à sa menace de mort fut un léger haussement de sourcil de la part d'Anthony. Non parce que là, il avait bien trop à réfléchir pour se laisser perturber par une vantardise digne des cours de récréation. Vouloir les tuer ? Alors qu'ils se trouvaient seuls dans un lieu inconnu sans même savoir comment ils y étaient arrivés et où strictement TOUT les dépassait ? C'était aussi immature qu'idiot !

Par contre, il ne loupa pas l'arme qui fut retirée de son fourreau.

Vu qu'il n'avait pas encore une queue en écailles, il pouvait rayer le plateau de cinéma de ses suppositions. Et puis le samouraï avait quelque chose de vrai dans son indignation quant à sa soi-disante si respectueuse personne. Il ne jouait pas un rôle ou du moins n'en donnait pas du tout l'impression. Un long regard évaluateur après, notament sur l'épée, le fit à nouveau tiquer. Lui avait toujours son portable qui forcément, ne fonctionnait plus. Ca aurait pu donc paraître logique de le lui laisser. Mais une épée... Non, ça collait pas ! Si on les avait pour une raison x ou y, enlevés et enfermés ici tels des rats de laboratoire, on aurait dû en toute logique ne leur laisser aucune arme. Quant à savoir qui les aurait enlevés et pourquoi, c'était bien trop lui demander. De toute façon ça collait pas, il pouvait aussi rayer cette hypothèse.

Restait quoi ? La sortie en mer, le calme bien trop calme et soudainement la noyade. Enfin, il imaginait car ça, il s'en rappelait plus. Et son arrivée ici, vivant et sec, pas même amoché ! Bon, ses vêtements avaient été déchirés mais ça aurait très bien pu être lors de sa 'noyade'. Il y avait de fortes chances même... Donc on ne les avait pas amenés ici mais ils avaient été... attirés ? Ou ils s'étaient retrouvés là par hasard ?... Ou pas ?

La main posée sur le mur, cherchant à regrouper, classer et analyser le peu d'informations qu'il avait, il laissa son regard dériver sur l'autre occupant de la pièce. Celui qui avait assez de jugeotte pour ne pas vouloir tuer tout ce qui se trouvait à sa portée. Et surtout qui semblait assez connaitre le samouraï pour... Son regard passant de l'un à l'autre, ce fut là qu'il tilta.

"Dîtes, vous pourriez me donner la date précise de votre naufrage ? Jour, mois et année... Juste pour que je me repère !"

Et surtout pour qu'il puisse valider sa toute dernière théorie. Parce que si la mauvaise blague, le tournage de film ou même l'enlèvement par des extra-terrestres avaient été vite balayés, il en était pas de même avec ce à quoi il pensait. C'était bien simple, son esprit était en surchauffe là ! Il avait peut-être trouvé ce qui s'était passé et quant à où ils étaient... Il avait besoin d'en savoir plus ! Parce qu'évidemment il ne pourrait pas compter sur les deux autres pour y réfléchir. L'un ne pensait qu'à trucider tout ce qui passait et l'autre, le considérait que comme un gamin. Un gamin, lui ! Mais bon, passons... Il ferait sans eux et c'était tout ! Là, il avait des tas de choses à vérifier... A commencer par les deux hurluberlus qui semblaient si bien s'entendre. Ce qui était en soi guère étonnant !

Pour une fois, il avait posé la question en regardant le grand gaillard et non le samouraï. Et ce, même si la question était adressée aux deux. Et qu'on ne vienne pas dire qu'il ne tenait pas compte des remarques qu'on pouvait lui faire !

"Je suppose que ça, vous pouvez me répondre tout de même... Pour le reste, j'ai en effet trop attendu de vous. C'est évident que cela dépasse de loin votre entendement. Mais bon, je commence à me faire une idée de la situation même si j'ai encore deux ou trois choses à vérifier. N'empêche que si c'est vraiment ça, c'est... Tout simplement stupéfiant."

La dernière phrase n'avait été dite que pour lui-même. Il ne s'attendait pas à être comprit un tant soit peu par les deux abrutis qu'il allait devoir supporter le temps de trouver un moyen pour retourner de là d'où il venait. Parce que le réel problème était là. Retourner chez eux. Et lançant un regard oblique vers les deux autres, il se dit qu'il y avait là du boulot !

"Donc pour le couloir... N'importe lequel fera l'affaire sauf le jaune ! Il me fait trop penser à ma dinde de belle-mère celui-là ! Fallait toujours qu'elle prenne tout jaune, paraît que ça fait gai et ensoleillé..."

Vu le ton employé, il trouvait cela débile au possible. Mais au moins y avait-il pas un couloir rose ! Ses deux demi-soeurs ne jurant que par cette couleur, il en aurait certainement vomit. Façon de parler bien sur... Mais pour le moment, il était plus que jamais prêt à l'exploration. Il avait lâché le drôle de mur à la matière inconnue et les mains dans les poches attendait patiemment qu'un de ses deux compagnons de fortune se décide, et surtout qu'on réponde enfin à sa question. Franchement, et avec toute la meilleure volonté du monde, il ne voyait pas comment faire plus simple comme question...
Revenir en haut
Voix Off
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mai 2007
Messages: 172
Localisation: Ici et partout
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鼠 Rat

MessagePosté le: Ven 18 Jan - 15:01 (2008)    Sujet du message: Entrée à Ice City Répondre en citant

Lorsque vous étudiez les murs des couloirs, vous vous rendez compte que, comme le sol du podium d'arrivée, la lumière apparait à votre approche et que plus vous êtes près, plus elle est forte. Par contre, vous ne détectez aucune chaleur sur les murs. Cette lumière n'est pas créée par des lampes mais par le mur lui même, elle ne dégage pas de chaleur. Ce n'est pas froid mais ce n'est pas chaud non plus.
La matière est lisse et douce, comme le sol ou le plafond. Il n'y au aucune imperfection, aucune marque, rien de particulier et il vous est impossible de savoir pourquoi tel couloir est d'une couleur et tel autre d'une autre couleur.



[HJ : merci de ne pas aller dans le couloir Jaune.
Lors de vos explorations, j'interviendrai un peu plus pour vous dire ce que vous déclanchez, ce qu'il se passe ou ne se passe pas... n'inventez pas les "cause à effet".
De plus, Aakesh, la technologie de Ice City doit toujours te rester inconnue, elle ne ressemble en rien à ce que ton personnage, meme s'il vient de l'avenir, peut connaitre.]
_________________
Revenir en haut
Magenta Joyal
Ange gardien aux ailes en rayon de soleil

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2008
Messages: 7
Localisation: Au centre de l'univers
Féminin Lion (24juil-23aoû) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 20 Jan - 22:43 (2008)    Sujet du message: Entrée à Ice City Répondre en citant

J’ai la tête qui tourne, je gémit légèrement pas vraiment de douleur mais plutôt comme pour me rassurer moi-même que j’étais toujours en vie, j’ouvre doucement les yeux en clignotant rapidement ses derniers, je gémit un peu perdu, une lumière forte et blanche m’aveugle. Mais où suis-je? Je pensais avoir passé par-dessus bord et être tombé dans l’océan, pourtant je ne sens pas mes vêtements humides. Je suis soudainement saisi d’une douleur chaude aux jambes et aux pieds. Je m’assoies avec un peu de misère et remarque qu’ils sont égratignés, j’entends dans voix, mais aucune ne m’est familière. Je regarde un peu autour de moi, cela ne ressemble à rien que je ne connais.

Ça y est! J’ai compris. Je suis morte…je suis au paradis… Je souris et même que je ris légèrement. Mais cela n’a rien du paradis dont on parle sur Terre. Il n’y a pas de nuages, pas de petits anges, pas de lumières céleste, ah oui ça il l’a. Je sens une joie immense m’envahir, je vais revoir Ethan et Jacob, peut-être même papa. Je me lève doucement, vérifiant si je suis toujours capable de me tenir sur mes deux jambes. Il faut dire que je pensais que le passage de la vie à la mort était plus doux, quand même. Et en passant où est celui qui est censé nous accueillir à la porte du paradis? Je ne me souviens plus très bien son nom…C’est peut-être un de ces hommes qui discutent pas très loin.

Je passe ma main dans mon cou et sers un peu les dents de douleur, on dirait que mon collier à été arracher mais il a laissé sa marque. Je m’avance vers les hommes qui se trouvent là, je m’arrête juste avant de descendre du plateau surélevé sur lequel je suis arrivé, ils sont drôlement habillés pour des saints, surtout celui qui ressemble à ces guerriers chinois ou japonais, c’était peut-être coréen, bref un des c’est pays d’Asie. Je descends vers eux, sans me précipiter et je leur tends la main amicalement pour leur souhaiter le bonjour;

"Bonjour à vous, je ne voudrais pas vous dérangez mais j’aimerai savoir si vous auriez vu un jeune homme entré ici, il y a quelques semaines de cela avec un petit bébé dans les bras, il s’appel Ethan. Je voudrais bien les revoirs le plus vite possible…"

Je parle doucement avec un naturel amical qui est le mien accompagnant mes paroles d’un joli sourire, mais aussi d’une impatience pressante de revoir mes deux amours. Je continue à regardé avec émerveillement ce qui m’entoure, mais qui aurait bien pu imaginer que la mort c’était ça….à moi que ce ne soit qu’un passage vers ce le lieux de l’éternité. Je touche légèrement le mur, ni froid, ni chaud, puis il y a des lumières de couleurs qui sortent du mur, on dirait des arc-en-ciel, mais dont les couleurs sont séparées.

"Cela fait longtemps que vous êtes ici?"
Revenir en haut
Voix Off
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mai 2007
Messages: 172
Localisation: Ici et partout
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鼠 Rat

MessagePosté le: Lun 21 Jan - 01:11 (2008)    Sujet du message: Entrée à Ice City Répondre en citant

[Tours de jeu : Aakesh, Shui-Khan, Anthony, Magenta

Si vous en avez marre de rester bloquer ici, vous pouvez aussi vous séparer ^^]
_________________
Revenir en haut
Aakesh
Pirate ascendant Pervers

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2007
Messages: 20

MessagePosté le: Lun 21 Jan - 20:19 (2008)    Sujet du message: Entrée à Ice City Répondre en citant

[J’ai bien conscience que l’animal ne connaît pas la technologie, mais cela ne l’empêche pas d’être… moins effrayé que les autres ? Il aime prendre des risques lol ]

Aakesh regarda du coin de l’œil le chinois, puis le petit jeune fraîchement débarqué… Bon, soit il envenimait les choses et au quel cas, il se tapait dessus soit, il tempérait les choses ? Bordel, les relations sociales ce n’était pas son fort, loin de là, il était le premier à cogner pour demander ensuite le renseignement. Non seulement, il avait frôlé la mort mais en plus, c’était les rôles inversés là ! Le grand brun ne répondit rien à la menace de Shui-Khan, se contentant de garder un œil sur lui sans faire un geste « déshonorant » envers le petit Prince Bambou. Le gamin, car oui il le considérait comme tel et il n’aurait aucun autre surnom jusqu’à ce que ce gosse lui prouve le contraire, semblait réfléchir. Et soudain, il lui demanda la date de leurs naufrages ?

Un reniflement dédaigneux lui répondit. Quoi, il avait besoin de dates pour comprendre que le chinois et lui-même n’était pas de la même époque ? Il y avait pensé avant même que la lumière Céliande ne débarque pour rajouter une couche de colère au chinois.

-« Pour éclairer ta lanterne, vu qu’elle semble avoir du mal à tout comprendre, je me suis échoué dans la mer à 22h49, le 3 décembre 2813 ! »

Puis une nouvelle lumière vers le socle centrale attira son regard… Encore un nouvel arrivant ? Mais cet endroit étrange faisant débarquer du monde à la pelle ou quoi ? Il avait besoin de bouger un peu d’ici… Et surtout, il n’avait aucune envie de faire tampon entre le chinois et le tit fiston à son papa. Son regard allait surtout de Shui-Khan à l’estrade. Il surveillait son épée du coin de l’œil, il était capable de s’en servir au moindre moment et il n’avait aucune envie de finir ses jours ici misérablement.

Le nouvel arrivant était… Une nouvelle ? Son regard étrange s’arrêta deux secondes sur la silhouette féminine, des cheveux blonds qui lui tombaient en cascade dans le dos, ses habits en piteux états comme tout le monde ici. La gente féminine… Soit elle adoucirait les choses, soit cela en deviendra que pire… Il priait pour que la première option soit la bonne ! La nouvelle venue se leva pour venir vers eux, comme descendu d’un nuage, elle leur tendit une main amicale, une voix douce et calme sortant de ses lèvres rosées.

L’agacement fit répondre le grand brun.


-« Bon, si vous voulez bien m’excusez ! On n’est pas au Paradis et ce n’est pas les murs qui vont nous nourrir ! »

Aakesh salua d’un mouvement de tête la jeune femme par respect pour cette nouvelle qui ne demandait pas vraiment à être agressé dès son débarquement dans cet endroit étrange et il avança lentement dans le couloir vert, celui qui était à juste titre un peu plus loin du petit groupe. Lui, il avait des pensées plus primaires mais essentielles ! Une fois qu’il saura s’il y a à manger et à boire ici, ensuite, il tenterait de découvrir quelque chose sur cette étrange technologie et cet endroit qui lui échappait totalement.

Lorsque le grand brun arriva vers les murs du couloirs, ceux-ci se teintèrent de verts, de plus en plus intensément lorsqu’il se mit à entrer entre les quatre murs. Quelqu’un allait-il le suivre ? Vu ça démonstration de gentillesse, cela l’étonnerait. Mais Aakesh s’en fichait, il avançait dans le couloir, boitant à cause de sa blessure qui ralentissait ses pas.


[=> Couloir Vert]


Dernière édition par Aakesh le Mar 22 Jan - 22:39 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:00 (2018)    Sujet du message: Entrée à Ice City

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ice City Index du Forum ->
   Aire d'arrivée
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 2 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template higlightSilver created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com